Le F.22 en route pour Israël !

Publié le par Ofek

f22-088.jpg
Il est apte à voler dans les cieux sans se faire repérer par le moindre radar, lancer des bombes nucléaires et effectuer un aller retour Israël Iran. Il s’agit du F.22, l’avion de combat le plus sophistiqué au monde. Et bientôt israélien. Révélations …

Jusqu’à présent, l’avion de combat le plus sophistiqué en possession de l’armée de l’air israélienne était le F.16. Mais depuis quatre années, la compagnie américaine Lockheed Martin a mis au point son « grand frère » : le F.22. Celui-ci coûte trois fois plus cher : pas moins de 150 millions de dollars pour « seulement » 50 millions de dollars que coûte le F.16 …
Mais au-delà du prix, qui classe déjà ce modèle, bien plus haut que tous les autres (sans jeu de mots), c’est avant tout sa capacité à échapper à tout repérage radar qui le distingue largement. Quelque soit l’altitude prise par le F.22, impossible de le repérer. Il peut aisément effectuer l’aller retour avec l’Iran ou avec l’Irak. Il peut également opérer des bombardements atomiques. Un expert israélien en sécurité ne cache pas l’urgence et l’importance pour notre pays à acquérir cet avion, au regard surtout de la menace iranienne. Autre point fort : la possibilité d’une conduite sans pilote, qui le rend, sur ce point également, supérieur au F.16. On parle également d’une aptitude à des frappes millimétrées, les plus précises du monde, sur une petite cible et à une hauteur importante. La longueur de l’avion atteint les 19 mètres, l’envergure des ailes est de 14 mètres. Sa vitesse en vol est de 1,5 mach (unité de vitesse). Jusqu’à maintenant, cet appareil se trouve être en possession d’une seule armée dans le monde : celle des Etats-Unis. La raison : l’objectif avoué de garder ce précieux trésor afin de protéger au mieux les divers espaces aériens américains.
Seulement voilà. On parle aujourd’hui de la forte éventualité de le vendre à un seul pays : Israël. La raison : l’ouverture récente d’accords commerciaux relatifs à la vente de matériel militaire à l’Arabie Saoudite, notamment des hélicoptères, des missiles et autres armes aériennes. Le problème qui en découle, et qui a été relevé par Israël, est le danger accru que laissent planer (sans jeu de mots encore) ces acquisitions sur l’espace aérien de la région. Le ministère de l’Extérieur fait depuis pression sur les Etats-Unis, que l’on peut résumer ainsi : « faîtes votre marché avec l’Arabie Saoudite comme bon vous semble. Seulement, vendez nous votre F.22, afin de pouvoir poursuivre notre contrôle militaire stratégique de cette région du Proche Orient ».
De source militaire, on ne cache pas que les pressions israéliennes sont sur le point de porter leurs fruits. L’Amérique devrait signer sous peu un accord commercial dans ce sens.
Le Congrès américain a donc voté oui.
Dernière raison invoquée, un peu plus prosaïque et financière : la Compagnie Lockheed Martin aurait été déçue du nombre de modèles acheté jusqu’à présent par l’armée américaine : 183 au lieu des 750 prévus initialement. Il faut donc rentabiliser, et Israël est client, donc …
 

Publié dans Israël

Commenter cet article

Houmous 26/04/2007 16:22

Perso je n'acheterai pas ce genre de catastrophes financieres. De l'annoncer a 150 millions de $ est une bonne nouvelle, mais il est fort a parier que le prix soit double, selon plusieurs sites biens informes.
Effectuer un aller-retour Israel-Iran est tout a fait impossible, vu son rayon d'action, pas beaucoup superieur a celui des F16. Pour y aller il devrait comme le F16 se ravitaller en vol, ou emporter des reservoirs supplementaires, qui casseraient sa furtivite.
PAs evident non plus qu'il echappe a toute la DCA, DCA radar, d'accord, en partie (mais ne pas oublier le F117 decendu par les serbes) mais DCA infrarouge, il est dans le rouge...
Un beau jouet, mais en y regardant de plus pres, il semble etre surtout un faire valoir de la technologie americaine.
A la place d'Israel, je prendrais un Sukhoi russe, et l'equiperait de radars et equipements israeliens, robustesse, souplesse, rapidite, garni par nos ingenieurs, ca pourrait etre une solution incroyable, et beaucoup plus econome...
Bon, tu sais que j'aime bien les avions, donc j'inaugure mon premier commentaire sur ce sujet   :-)

Ofek 26/04/2007 18:38

Tu as surement raison. Même sans être un expert de l'aviation et sans minimiser son importance tactique et opérationnelle dans le théatre des opérations, il m'a toujours semblé logique et indispensable tactiquement qu'Israël puisse être le plus indépendant possible. On se souvient des différérents embargos sur les armements lors des précédentes guerres et encore récement au Liban II.Barou'h aba A'hi