France - Un engin incendiaire lancé contre une école juive de Gagny

Publié le par Ofek

Source

 

 

Le CRIF apprend la tentative d’incendie d’origine criminelle qui a touché une école juive de Gagny, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit du 8 au 9 novembre 2006.
Selon les premières informations de la police et du SPCJ, trois départs de feu ont été constatés.
Le CRIF demande aux autorités de police et de justice de faire toute la lumière sur cet incendie.

 

 

(Reuters) –

 

Un engin incendiaire a été lancé dans la nuit mercredi à jeudi contre un établissement scolaire juif de Gagny (Seine-Saint-Denis), déclare le maire UMP de la ville.

 

L’engin, probablement un cocktail Molotov, a été lancé contre la vitre d’un bureau administratif de l’école privée "Merkaz Hatorah" où sont scolarisés plus de 200 élèves, a dit à Reuters Michel Teulet.

 

Le projectile n’a fait aucune victime et les dégâts sont limités, a poursuivi le maire selon lequel l’établissement a ouvert jeudi et les cours se sont déroulés normalement.

 

Le feu a été très rapidement circonscrit par la police, qui est arrivée peu après le déclenchement de l’alarme.

 

« L’école est comprise dans un dispositif général qui surveille les bâtiments publics et sensibles », a-t-il souligné.

 

Le maire a en outre fait état d’un début d’incendie non loin de l’école sur une épave de voiture, abandonnée depuis des années sur un terrain appartenant à l’association juive Merkaz Hatorah.

 

« La police ne privilégie aucune piste », a-t-il dit , précisant qu’une enquête judiciaire a été ouverte.

 

« Cela peut être un problème antisémite lié à l’actualité internationale du moment ou un acte crapuleux commis par de petits voyous », a-t-il estimé.

 

A ses yeux, il n’existe « aucun lien » entre cet incendie et celui commis en 2003 contre une autre école juive, située dans la même rue, à 50 mètres.

 

Dans un communiqué, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) demande aux autorités « de faire toute la lumière sur cet incendie ».

 

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) condamne « un incendie criminel ».

 

« En cette période particulièrement troublée, la Licra craint que ce type d’acte ne se multiplie à nouveau », lit-on dans son communiqué.

 


(AP) –

 

L’école juive Mekaz Hatorah de Gagny (Seine-Saint-Denis) a été victime d’une tentative d’incendie dans la nuit de mercredi à jeudi, apprend-on de source policière.

 

De même source on précise que trois départs de feu ont été constatés après 0h30 : le premier visait une voiture épave garée sur un parking voisin, le deuxième a touché un local attenant et le troisième s’est produit au niveau d’un bureau situé au rez-de-chaussée de l’établissement scolaire.

 

Ces feux, qui n’ont fait aucun blessé, ont été rapidement circonscrits par les pompiers locaux. L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale de Seine-Saint-Denis.

 


10:47 - Le Figaro
Incendie criminel dans un lycée juif de Gagny
Un incendie criminel a visé dans la soirée de mercredi le collège-lycée juif Merkaz Hatorah de Gagny (Seine-Saint-Denis), provoquant des dégâts limités en raison de l’intervention rapide de la police, a-t-on appris jeudi de source policière.

 

Trois départs de feu ont été constatés dans cet établissement, gravement endommagé en novembre 2003 par un précédent incendie criminel non résolu. (Avec AFP)

 


(Le Monde.fr) à 16h30

 

Résultats de votre recherche - Aucun élément publié "depuis un mois" avec le(s) mot(s) ou expression(s) "gagny" dans "tout l’élément" et classé par "pertinence".

 


(Le Monde.fr) Test réussi pour le M51, futur missile nucléaire à longue portée français
Ce missile sera mis en service d’ici 2010. Il équipera les sous-marins nucléaires lanceurs d’engin de nouvelle génération. Cet essai "donne prétexte à des pays comme l’Iran ou la Corée du Nord pour tenter de s’équiper en armes nucléaires" selon les opposants au nucléaire.

 


(Le Monde.fr) Pour les habitants de Beit Hanoun, Tsahal a tiré "délibérément" (Michel Bôle-Richard)
Le désir de vengeance règne à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, où l’armée israélienne a tiré plusieurs salves d’obus, tuant dix-huit Palestiniens.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article