C’est parce que le moment présent évoque une autre période de confusion des esprits

Publié le par Ofek

Jacques TARNERO- desinfos.com
 
Quand les talibans ont détruit les bouddhas de Bâmyân en Afghanistan, je n’ai pas protesté, Je ne suis pas afghan,
Quand les talibans ont interdit les cerfs-volants en Afghanistan, je n’ai pas protesté parce que je n’aime pas les cerfs-volants...
Quand d’autres islamistes ont mis une bombe à Bali contre la seule île bouddhiste en Indonésie, je n’ai pas bronché, je ne suis pas bouddhiste,
Quand les GIA ont assassiné des journalistes en Algérie, je n’ai pas bronché, je ne suis ni journaliste, ni algérien
Quand d’autres islamistes ont égorgé des centaines de paysans algériens, je n’ai pas bronché, je ne suis pas paysan et toujours pas algérien.
Quand des islamistes ont décapité Daniel Pearl, journaliste juif américain, je n’ai pas bronché, je ne suis ni juif, ni journaliste, ni américain,
Quand Ben Laden a attaqué le World Trade Center, à New York, je n’ai rien dit car je ne suis pas capitaliste et antilibéral, comme on aime être en France,
Quand des islamistes ont assassiné un cinéaste Théo Van Gogh, je n’ai pas bronché parce que je n’aime pas les documentaires,
Quand les islamistes ont menacé des caricaturistes au Danemark, je n’ai pas protesté parce que je n’aime pas le dessin,
Quand les islamistes ont menacé un opéra de Mozart à Berlin, je n’ai pas protesté, car je n’aime pas l’opéra,
Quand le Pape a fait des commentaires sur l’islam qui n’ont pas plu aux islamistes, je n’ai rien dit car je ne vais pas à la messe,
Quand des islamistes ont assassiné une religieuse en Somalie et brûlé quelques églises j’ai pensé que ça ne se serait jamais produit si le Pape ne les avait pas provoqués,
Quand une jeune fille a été lapidée parce qu’elle mangeait pendant ramadan, je n’ai rien dit parce que je fais moi-même un régime,
Quand un professeur de philosophie a été menacé de mort pour avoir dit des choses désobligeantes sur Mahomet, j’ai protesté....mais contre ce professeur... il avait exagéré, tout de même Il faut bien le dire,
Quand des islamistes ont été invités au Forum Social Européen, à Paris puis à Londres, j’ai trouvé ça très bien, car je suis très ouvert sur le social et sur l’Europe,
Quand le président iranien dit que la Shoah n’a pas existé, je n’ai pas protesté parce que je n’aime pas les idées reçues ni les vérités officielles,
Quand une jeune fille a été brûlée vive en banlieue pour avoir enfreint un code d’honneur, je n’ai pas bronché, car j’ai un grand sens de l’honneur et du respect des différences culturelles,
Quand les islamistes auront assassiné tous les juifs, toutes les femmes, toutes les jeunes filles, tous les journalistes, tous les bouddhistes, tous les américains, tous les israéliens, tous les philosophes, tous les cinéastes, tous les dessinateurs et tous ceux qui ne sont pas islamistes, je crois que je ne bougerai pas parce que je vois pas pourquoi je bougerai.
D’ailleurs quand Hitler avait envahi la Tchécoslovaquie, en Europe on n’a pas beaucoup bougé.
L’histoire en fait se répète, sauf que la seconde fois c’est pire que la première.
Surtout quand on y ajoute la bombe atomique.
Alors je crois qu’il faut en finir avec ces incantations aussi vertueuses que vaines du « plus jamais ça ».
Car « ça » est en marche, « ça » est en vue.
Et on ne pourra pas dire qu’on ne l’a pas vu venir...

Publié dans Humour (noir ou juif)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article