Et le monde ment… (suite)

Publié le par Ofek

Les musulmans doivent apprendre d’Israël et prendre leurs responsabilités en ce qui concerne leurs réfugiés
 
Israël ne peut être tenue pour responsable de la perpétuation du problème des réfugiés palestiniens, mais bien plutôt la communauté internationale.
 
Au lieu d’y apporter un remède, elle n’a fait que mettre du sel sur les plaies. Quelle manipulation !
Et l’ironie du sort - ironie très amère - est que le double langage n’a fait qu’augmenter les souffrances des Palestiniens, les perpétuer et empêché de trouver une solution au problème.
 
L’Allemagne a intégré les Allemands, l’Inde, les Hindous, le Pakistan, les musulmans, Israël les Juifs.
Dix millions de réfugiés ont été intégrés par des pays où leurs coreligionnaires étaient majoritaires. Que le monde arabe intègre donc les réfugiés palestiniens.
 
Israël a fait sa part en intégrant les Juifs qui sont venus en Israël, suite au même conflit qui entraîna le départ des Palestiniens d’Israël.
La responsabilité du sort fait aux réfugiés palestiniens incombe, en grande partie, au monde musulman, au monde arabe et à la communauté internationale.
 
La négation absolue du droit au retour découle non seulement de la situation internationale mais aussi du droit à l’autodétermination.
Les Palestiniens peuvent se prévaloir de ce droit, ainsi que les Juifs.
Et ceux qui exigent le droit au retour pour les Palestiniens, et seulement pour eux, ne font que nier, à mots couverts, le droit des Juifs à l’autodétermination. Et seulement pour les Juifs.
 
Le jour où le monde abandonnera son deux poids deux mesures sera un jour béni pour les Palestiniens.
Ce sera le jour où leur niveau de souffrance commencera à faiblir.
Ce sera le jour où ils cesseront de servir de pions dans le jeu politique.
Dans leur intérêt, comme dans celui de la paix, ce jour doit advenir.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article