L’amour gratuit est l’amour de la lâcheté

Publié le par Ofek

 
 
Certaines prises de position rabbinique ne cessent d’affaiblir l’âme juive qui a besoin, plus que tout aujourd’hui, de forces nouvelles et de courage :
Le Temple a été détruit à cause de la haine gratuite et il sera reconstruit avec l’amour gratuit !!!
L’amour gratuit, quelle merveilleuse proposition ; qui peut résister à la force d’un tel appel ?
Il y a deux mille ans déjà, une autre école rabbinique avait elle aussi utilisé la magie de slogan afin d’affaiblir l’âme juive : lorsque l’on te frappe sur une joue, tends l’autre !!!
On sait ce que cette école, séduisante au départ, a engendré. L’esprit chrétien qui transparaît sous le slogan de « l’amour gratuit » est à mettre en parallèle avec d’autres slogans, politiques et laïques eux, du style : Le Chalom (la paix), l’unité nationale, la démocratie etc, etc. Le mot Chalom est devenu, aujourd’hui, un mot magique qui justifie tout, même l’impensable.
 
Nos destructeurs connaissent le point faible de l’âme juive : Nous sommes le peuple de la Parole, disent nos Maîtres, aussi sommes nous extrêmement sensibles aux mots. Lorsqu’ un Juif entend le mot Chalom, il fond comme de la cire et perd toutes ses facultés de raisonnement. On lui amène la guerre sur le plateau du Chalom mais il continue à croire qu’il est en paix avec ses voisins. Aujourd’hui les Nations sont en train de mettre en place la destruction de l’Etat d’Israël avec leurs alliés à l’intérieur de notre peuple (et personne ne veut y croire parce que la vérité est devenue insupportable) et il se trouve encore des Juifs qui pensent sincèrement que l’on va vers la paix !
 
Les ennemis d’Israël, à l’extérieur et à l’intérieur, utilisent la même arme : la magie destructrice des mots. C’est la raison pour laquelle les Rabbins qui utilisent eux aussi la magie du slogan sont directement responsables de notre affaiblissement. On se demande parfois si certains « religieux » n’ont pas été implantés par les destructeurs de notre Nation afin d’agir à l’intérieur du monde religieux pour également l’affaiblir sur le plan spirituel.
 
Pourquoi le slogan de l’amour gratuit est-il aussi dangereux que le Chalom à tout prix ?
Parce qu’il porte en lui le poison du manque de nuances et de la généralisation qui va contre le bon sens, la logique et le discernement.
 
Toutes les idéologies meurtrières reposent sur ce principe : dire des choses vraies mais chimériques parce qu’elles restent floues et volontairement sans nuances. L’amour gratuit n’a rien à envier à d’autres slogans, tous aussi fous, tels que : la lutte des classes, il est interdit d’interdire, faites l’amour et pas la guerre, un Proche Orient nouveau etc, etc.

D’une manière générale, la véritable puissance spirituelle du Juif est dans la réflexion, la discussion, l’interpellation. Plus que tout, il a en horreur les vérités-slogans qui ne sont qu’une véritable idolâtrie.
 
Dans le contexte actuel, lorsque certains Rabbins parlent encore « d’aimer celui qui te chasse de ta maison comme toi même et d’amour gratuit », ils sèment la confusion et le doute dans les esprits au point que l’on ne sait plus où sont nos véritables ennemis. Alors que faut-il faire ?
Une chose est claire ! Nous ne sommes pas un peuple comme les autres et nous ne pouvons en aucun cas nous permettre de lever la main sur un Juif, même sur celui qui nous chasse de notre maison. La violence est à exclure totalement car de toute manière ce n’est pas celui qui nous expulse de notre maison qui est l’ennemi puisqu’il ne fait qu’obéir aux ordres. (Argument utilisée par d’autres. Ne l’oublions pas.)
 
Nos ennemis savent que nous sommes dans l’impossibilité d’utiliser la violence pour nous défendre et ils se servent de cela pour détruire toute trace d’identité juive authentique dans ce pays. Même ceux qui donnent les ordres ne méritent pas notre violence puisqu’ils sont eux-mêmes prisonniers du chantage des Nations. A notre avis, même le fait de refuser d’obéir aux ordres est une erreur puisque l’origine véritable du danger qui nous guette se trouve au delà de nos frontières.
Mais attention !! Ce n’est pas parce que « je suis un non-violent » que je dois aussi aimer celui qui veut me détruire. Au contraire, je dois crier ma haine et mon dégoût face à une idéologie qui depuis des décennies prépare lentement mais sûrement la disparition de notre Etat. Je ne peux pardonner à cette idéologie qui a sapé et ruiné le moral de notre peuple et l’a fait tomber dans l’horreur de la haine de soi et du sentiment meurtrier de culpabilité.
 
Je hais ceux qui trahissent les meilleurs de nos citoyens et les poignardent dans le dos après avoir accédé au pouvoir grâce à eux. Non, malgré la mode religieuse, je n’ai pas honte de dire que je hais l’amour gratuit !
Et vous qui endormez notre peuple avec vos slogans d’église, cessez de parler d’amour car le vrai judaïsme n’est pas la cachérisation des Hippies.
 
Rav Haïm Dynovisz

Publié dans Reflexion Juive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article