Vive la télé : Messages de Respect, d’Amour, de Tolérance et de Paix du monde arabe

Publié le par Ofek

 
L’homme, Fathi Hamad, est un député palestinien.
 
Voici son message (je traduis l’extrait en question) :
 
« [Les ennemis d’Allah] ne savent pas que le peuple palestinien a développé ses propres méthodes pour mourir, pour chercher la mort.
 
Pour le peuple palestinien, la mort est devenu une industrie dans laquelle les femmes excellent, de même que tous les gens vivant dans ce pays.
 
Les vieux excellent en cela, et les moujahiddines et les enfants.
 
C’est pourquoi ils ont formé des boucliers humains avec les femmes, les enfants, les aînés et les moujahidines, afin de défier la machine de bombardement sioniste.
 
C’est comme s’ils disaient à l’ennemi sioniste: «Nous désirons la mort comme vous désirez la vie.» »
 

Par un érudit saoudien, directeur du département des études islamiques de l’université du roi Saud, s’exprimant sur les ondes de
Al-Aqsa TV le 29 février dernier :
 
Voici le texte du discours (je traduis) :
 
« L’une des choses importantes qu’il faut dire aux gens est que ce qui se passe en Palestine aujourd’hui est une véritable Shoah. C’est la véritable Shoah !
 
Une Shoah, ce n’est pas l’incinération de 50 à 60 Juifs en Allemagne et en Suisse.
 
Mais les Juifs continuent d’appeler ça la Shoah.
Au cas où vous ne le sauriez pas, laissez-moi vous dire, ce que plus de 90% des Musulmans du monde ne savent pas, que les Juifs ont reçu des compensations de l’Allemagne et de la Suisse pour l’affaire de cette soi-disant Shoah.
 
Nous pensons qu’il y a bel et bien eu une Shoah, mais combien y a-t-il eu de victimes - 50, 60 personnes ?
 
Et après cela, ils en ont profité pour faire chanter ces deux pays.
 
Alors que devons-nous dire, face à la Shoah de Gaza ? Quelle compensation saurait nous satisfaire?
 
Par Allah, nous ne serons pas satisfaits même si tous les Juifs sont tués. »
 
Peut-on espérer que les responsables du Département fédéral des affaires étrangères auront à coeur de faire rectifier cette déclaration publiquement par son auteur ?
S’ils ne sont pas trop occupés à sombrer dans l’insignifiance, bien sûr.
 
Alain Jean-Mairet sur : http://www.ajm.ch/wordpress/
 
 

Commenter cet article